Laurespace 17

Sciences humaines – Astrologie – Psychologie – Développement personnel – Parapsychologie – Spiritualité – Santé au naturel

 

Le néant existe-t-il ?

Dans : -> MES CITATIONS,-REFLEXION SUR LE VIDE
Par laurespace
Le 3 mai, 2018
A 15:29
Commentaires : 0
 
 

Le vide n’est pas le néant

Ecoutez ma vidéo sur Youtube : Le vide n’est pas le néant.

Copyright n°00051972-1

le vide n'est pas le néant

Dans : -REFLEXION SUR LE VIDE
Par laurespace
Le 11 mai, 2016
A 17:45
Commentaires : 0
 
 

Télomères et espérance de vie

 La protection des chromosomes par les télomères pour lutter contre le vieillissement (protection suspectée au début du XXème siècle) a fait l’objet de nombreuses études. Cependant, lors du renouvellement cellulaire permettant la régénération des organes, les chercheurs ont observé le raccourcissement des télomères, ce qui accélère le vieillissement. Est-il possible de rallonger les télomères ? A défaut, comment allonger l’espérance de vie ?

 

La régénération des organes

La régénération des organes est assurée par la division cellulaire, appelée « mitose ». La mitose permet le renouvellement de nos cellules.

Elle assure également la cicatrisation, la croissance des cheveux, des ongles. Elle permet le bon  développement de l’embryon, la croissance générale des organismes de la naissance à l’âge adulte [1].

La mitose renouvelle les cellules en divisant une cellule mère pour obtenir deux cellules filles. Lors de la mitose, l’information génétique contenue dans l’ADN des chromosomes de la cellule mère est répartie à l’identique dans les deux cellules filles.

Lors de la régénération des organes, chaque nouvelle cellule possède donc toujours le même nombre de chromosomes.

 

La protection des chromosomes

              – Qu’est-ce qu’une chromosome ?

Un chromosome est une structure principalement constituée de l’ADN (l’acide désoxyribonucléique). Le noyau de chacune de nos cellules est composé de vingt-trois paires de chromosomes, dont vingt-deux sont communes chez l’homme et la femme ; seule, la vingt-troisième paire détermine le sexe d’un individu : XX chez la femme, XY chez l’homme [2].

 

              - La protection des chromosomes par les télomères

Qu’est-ce qu’un télomère ? Le télomère est une courte séquence d’ADN placé à l’extrémité des chromosomes. Les télomères désignent donc l’extrémité des chromosomes et sont constitués de séquences répétées.

La protection des chromosomes par les télomères a été suspectée par des chercheurs au début du XXème siècle. Depuis, la protection des chromosomes par les télomères contre le vieillissement a fait l’objet de nombreuses études [3] [4].

 

Le raccourcissement des télomères

Si la protection des chromosomes par les télomères a été constatée, elle n’est pas illimitée. En effet, le raccourcissement des télomères a lieu à chaque cycle de division cellulaire. Lorsque les télomères deviennent trop courts, la division cellulaire ne peut plus avoir lieu ; or, la régénération des organes est possible grâce à la division cellulaire.

Les télomères limitent donc la durée de vie de nos cellules, stoppent la division cellulaire et accélèrent ainsi le vieillissement [3].

 

L’enzyme de télomérase : un espoir de rallonger les télomères

L’enzyme de télomérase joue un rôle important lors de la reproduction cellulaire en préservant les télomères. L’enzyme de télomérase pourrait être une solution pour rallonger les télomères de manière continue.

Des chercheurs de l’Université de Harvard ont réussi à inverser le mécanisme de vieillissement de souris génétiquement modifiées. Ils ont en effet activé la production de l’enzyme de télomérase chez ces souris et constaté les résultats suivants :

       – rétablissement de certains circuits neuronaux abîmés

       – une nouvelle fertilité chez des souris stériles

       – des organes régénérés, tels que le foie, la rate, les intestins

La majorité de nos cellules ne produisent pas naturellement l’enzyme de télomérase. Des chercheurs se sont alors intéressés à la stimulation de la production de l’enzyme de télomérase ; le but serait de traiter les maladies liées à l’âge [5].

 

Télomérase et cancer

Cependant, l’espoir de rallonger les télomères grâce à l’enzyme de télomérase a été remis en question ; l’enzyme de télomérase aurait un effet néfaste et rendrait les cellules cancéreuses [3].

Les scientifiques ont démontré que la plupart des cellules cancéreuses fabriquaient l’enzyme de télomérase ; celle-ci pourrait donc contribuer à la croissance des tumeurs. Toutefois, les recherches ne sont pas terminées sur ce sujet.

 

Comment allonger l’espérance de vie ?

Rallonger les télomères est toutefois possible en appliquant un mode de vie sain.  Il est possible d’allonger l’espérance de vie par :

       – une alimentation équilibrée

       – la pratique de l’exercice

       – la méditation permettant le contrôle du stress

C’est ce qu’a montré une étude de l’Université de Californie-San Francisco, menée sur des malades atteints d’un cancer de la prostate de stade précoce : l’adoption par ces malades des mesures décrites ci-dessus a permis de rallonger les télomères et favorisé l’augmentation de l’enzyme de télomérase [6].

 

Conclusion

Les recherches sur la possibilité de rallonger l’espérance de vie grâce à l’enzyme de télomérase ne sont pas terminées. En attendant, un mode de vie sain (alimentation, exercice, méditation) est un moyen prouvé d’allonger l’espérance de vie.

Copyright n°00051972-1

Références :

[1] Mitose – Pourquoi une cellule se divise-t-elle ?

[2] Futura Santé – Chromosome

[3] Peut-on atteindre la jeunesse éternelle ?

[4] Inserm – Télomères et télomérase

[5] Le figaro.fr – Des souris rajeunies en laboratoire

[6] Santé log – Un mode de vie sain rallonge les télomères et prolonge la vie

Dans : ->SCIENCE,-BIOLOGIE
Par laurespace
Le 23 septembre, 2013
A 19:11
Commentaires : 0
 
 

Hasard et libre arbitre

Tirer des prévisions justes est le but de la science. La physique quantique probabiliste explique le fonctionnement des petits éléments par le hasard, un manque de cause à effet. Or, hasard et libre arbitre sont deux notions contradictoires. Si nous sommes gouvernés par le hasard, pouvoir contrôler notre vie n’est pas possible. Le hasard s’oppose à notre libre arbitre et notre responsabilité.

 

Le but de la science : tirer des prévisions justes

Tirer des prévisions justes après avoir compris le fonctionnement de phénomènes est le but de la science. La preuve en science a pour objectif de révéler la vérité sur le fonctionnement de l’univers. La recherche scientifique tend à démontrer la réalité des lois de la nature.

 

Le hasard : un manque de cause à effet

Le hasard se caractérise par la manifestation aléatoire d’un phénomène qui n’a pas pu être prévu. Il exprime un manque de cause à effet : un phénomène hasardeux ne peut s’expliquer par une cause.

En physique quantique, on parle de hasard, de probabilités de résultats. La physique quantique ne permettant pas de tirer des prévisions justes, en ce sens, elle ne répond pas au but de la science.

 

Libre arbitre et volonté

Le libre arbitre est la volonté et la faculté d’agir d’une manière et de prévoir les résultats de notre action.

Dans le libre arbitre, la volonté n’est pas soumise au déterminisme : nous sommes libres de choisir une action qui produira un effet que nous pouvons prévoir.

 

Hasard et libre arbitre

Hasard et libre arbitre sont deux concepts différents et contradictoires. Le hasard s’explique par un manque de cause à effet ; le libre arbitre s’explique par une cause dont on peut prévoir l’effet ; il est un phénomène de cause à effet.

 

Libre arbitre et responsabilité

Libre arbitre et responsabilité sont deux notions qui s’effacent devant le hasard. En effet, avoir un contrôle sur soi n’est pas compatible avec les résultats de la physique quantique.

En effet, notre corps est composé d’atomes ; le milieu subatomique est étudié par la physique quantique qui s’explique par le hasard, des probabilités de résultats. Nous sommes donc des êtres composés d’atomes dont l’essence-même varie de façon aléatoire.

Lorsque nous décidons d’une action suivant notre libre arbitre, les profondeurs de notre être ne nous permettent pas de prévoir le résultat de notre action. Pouvoir contrôler notre vie n’est pas possible puisque nous sommes gouvernés par l’indéterminisme, le hasard. Dès lors, nous ne pouvons pas être responsables ni de nous-mêmes ni de ce qui nous entoure ni de nos actions.

 

Le hasard et le questionnement sur le sens de la vie

Si notre existence est dirigée au plus profond de notre matière par le hasard, le questionnement sur le sens de la vie devient inutile. Avoir un sens, c’est partir d’un point de départ et savoir quel est le point d’arrivée en connaissant le processus d’évolution pour passer de l’un à l’autre. Avoir un sens, c’est connaître le point de départ, le déroulement du processus et l’effet attendu.

Or, la physique quantique soumet l’existence à  l’indéterminisme, à l’aléa. Nous ne pouvons que nous laisser vivre au gré des évènements, d’effets dont nous ne connaissons pas la cause, de causes dont nous ne pouvons prévoir l’effet.

 

Doit-on se contenter d’une physique quantique probabiliste ?

Albert Einstein citait cette phrase célèbre : « Dieu ne joue pas aux dés ». Selon Einstein, le hasard ne peut être la solution.

Il rajoutait : « If you can’t explain it simply, you don’t understand it well enough » (Si vous ne pouvez pas l’expliquer simplement, vous ne le comprenez pas assez bien). Or, il est coutume d’entendre dire à propos des explications données sur la physique quantique : « Si vous avez compris ce que j’ai dit, c’est que je me suis mal exprimé ».

A-t-on vraiment compris la physique quantique ? Doit-on se contenter d’une physique quantique probabiliste ?

 

Copyright n°00051972

Dans : ->SCIENCE
Par laurespace
Le 6 juin, 2013
A 22:58
Commentaires : 0
 
12
 
 

Le Mag de l'actu |
simplement moi |
:: La critik est un avis :: |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous!! se qui interresse Ro...
| P L A Y / B A C K
| naruzaza