Laurespace 17

Sciences humaines – Astrologie – Psychologie – Développement personnel – Parapsychologie – Spiritualité – Santé au naturel

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

Le médium : un messager des âmes défuntes

Le médium est un messager des âmes défuntes, un médiateur entre l’Au-delà et le monde des vivants. Les messages qu’il reçoit des êtres disparus interpellent quant à la survie de la conscience après la mort. Doué d’une réceptivité hors norme, le médium est parfois appelé « passeur d’âmes », car son rôle peut être d’aider les défunts à trouver la paix.

 

Le médium : un intermédiaire entre deux mondes

Le médium est un être capable de communiquer avec l’Au-delà, les esprits, les personnes défuntes ; il est un intermédiaire entre le monde des vivants et l’autre monde, un pont entre deux réalités vibratoires.

Le médium est doté d’une extrême sensibilité et d’une grande réceptivité, de facultés psychiques inhabituelles et d’une empathie naturelle. Bien souvent, la médiumnité est un don qui apparaît dès la naissance ; cependant, chacun de nous peut développer une faculté médiumnique.

 

Le rôle du médium : être un messager et un guide des âmes

Le médium sert de médiateur pour faire passer les messages des défunts à leurs proches ; il témoigne de l’Au-delà en apportant des preuves de la survie après la mort.

Le médium peut aider les esprits défunts à prendre conscience de leur nouvel état ; en effet, il arrive qu’après leur trépas, certains esprits n’aient pas conscience d’être morts.

Le médium peut aussi guider les âmes. Il arrive en effet, que certains défunts restent sur Terre, ne parviennent pas à s’élever et hantent des lieux. Après avoir cherché ce qui les retient sur Terre, le médium aide les âmes à s’élever vers la lumière et à trouver la paix. Chacun peut aider un défunt à trouver la paix en lui communiquant de l’amour, valeur essentielle qui relie le monde des vivants à l’Au-delà.

 

Les signes de la médiumnité

La médiumnité existe en chacun de nous. Eveillée à notre naissance, elle s’efface devant l’apprentissage du raisonnement. Nous conservons toutefois la faculté de recevoir des signes de proches disparus à travers nos rêves nocturnes. 

Le médium se distingue du commun des mortels par une réceptivité extrême ; il ressent la présence d’entités en dehors de toute activité onirique.

Le médium clairvoyant voit l’esprit des défunts, ainsi que des images et des scènes qui leur sont relatives. Le médium clairaudient entend des voix d’entités lui parler, lui communiquer des phrases, des noms, etc. Le médium peut aussi  ressentir l’état d’âme d’un esprit ainsi que sa personnalité.

Concrètement, le médium voit avec les yeux de l’âme et non avec ceux du corps ; il entend la voix des esprits à travers ses pensées, et ce, en toute conscience.

 

Développer le don de médiumnité

Le développement de la médiumnité exige du temps et une persévérance constante. Le médium ne doit jamais être impatient d’obtenir des résultats, au risque de voir ses capacités diminuées.

Le médium doit apprendre à faire le silence intérieur afin de distinguer ses propres pensées de celles des esprits ; clarifier son esprit lui permet d’éviter les interférences.

L’évolution de la médiumnité s’accompagne du développement personnel du médium. Celui-ci doit apprendre à être en paix avec lui-même, à mener une vie intime harmonieuse, à cultiver la tolérance envers autrui. Le médium a d’autant plus intérêt à être en accord avec lui-même, que le déséquilibre psychologique lui attirerait des entités peu évoluées.

 

Le médium face au regard des autres

Il est fréquent pour un médium débutant d’être l’objet de critiques de la part des autres, de ses proches. Le commun des mortels ne possède pas ses facultés psychiques exceptionnelles, qui le convainquent, lui, de l’existence de l’Au-delà ; il est difficile pour les autres de croire en l’existence de ce qu’ils ne peuvent ni voir, ni entendre, ni percevoir. Le médium ne doit pas pour autant se laisser influencer, décourager par ces critiques extérieures ; la discrétion sur ses perceptions, ses visions, les voix qu’il entend, peut l’aider à protéger son don.

Le médium ne doit pas non plus vouloir convaincre les autres de penser et de croire à sa manière. Il doit respecter le cheminement intérieur de chacun et laisser le temps éveiller les consciences.

 

Conclusion

Le médium est un être aux facultés extrasensorielles très développées. Toutefois, chacun peut réveiller sa médiumnité en pratiquant des exercices, car nous sommes tous plus ou moins médiums.

 

Copyright n°00051972

 

Pour en savoir plus, lire :

- « ABC de la médiumnité » par Odilon Fernandes

-  « Henry Vignaud : chaque médium a sa vocation »

 

A lire aussi sur Laurespace 17 :

-  « S’exercer à la psychométrie »

Dans : ->PARAPSYCHOLOGIE,-MEDIUMNITE
Par laurespace
Le 2 novembre, 2012
A 20:08
Commentaires : 5
 
 
 

Le Mag de l'actu |
simplement moi |
:: La critik est un avis :: |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous!! se qui interresse Ro...
| P L A Y / B A C K
| naruzaza